« Bababbabaaaa ». Et meeeeerde, c’est ma nuit. J’ouvre un œil, je regarde mon réveil : 6h12. Bien bien, allons voir ça.
6h13 : Bon, avec un peu de chance, un câlin et il voudra bien se rendormir. J’entre dans sa chambre et je lui chuchote « Coucou mon petit bébé, tu viens te recoucher avec nous encore une heure ? »
6h14 : Je le pose délicatement dans notre lit « Bwaaaaaaaaaaaaaaaa WOAAAAAAAAA BWAAAAAA »
6h15 : Bon, donc tu ne veux plus dormir. Voyons le bon côté des choses : vu l’heure, au moins, je ne serai pas à la bourre ce matin pour l’emmener chez la nounou ce matin !
6h16 : Tiens, bah je vais le changer du coup, avant que sa couche de nuit déborde.
6h17 : Aaaaah, lardon, reviens par là, j’ai pas fini !
6h18 : Ouf, j’ai réussi à fermer son body !
6h20 : J’ai réussi ! Il a une chaussette !
6h22 : Je sue à grosses goutes, mais j’ai réussi à lui mettre la deuxième chaussette !!
6h23 : Bon, on verra plus tard pour le pantalon et le haut.
6h24 : « On reste calmement jouer dans ta chambre, ça te va mon cœur ? » « Ouiiiiiinnn Bwoooaaaaaaaa” »
6h28 : « Non ? Bon, on va aller dans le salon alors. » « Bwaaaaaaaaaaaaaaaa BWAAAAAAoiiiin »
6h32 : « Okay, tu veux juste être dans mes bras en fait, j’ai compris, d’accord mon ange.»
6h33 : Tiens, je crois qu’on fait trop de bruit : Têtard se lève aussi.
6h34 : « Tu vas faire un câlin à ton papa ? »
6h35 : Je m’esquive. Je vais faire pipi. Seule. Tranquille. Quel bonheur !!
6h38 : Le lardon est toujours dans de bonnes mains, j’en profite pour me doucher. Seule. Tranquille. Quel bonheur !!
6h50 : C’est au tour de Têtard de se doucher. Il l’emmène avec lui et je l’entends vider les tiroirs de la salle de bain joyeusement (son jeu préféré du moment).
6h51 : Aaaaah, que c’est bien d’avoir du temps à soi ! Je vais pouvoir petit-déjeuner (ranger la cuisine).
7h00 : Têtard fini de se doucher, et ouvre la porte pour aérer la salle de bain. Un bébé dont le body est à moitié enlevé s’en échappe prestement !
7h01 : « Ah oui, il a voulu jouer avec l’eau, il est trempé. J’ai essayé de lui enlever son body du coup »
7h02 : Notre bébé joue dans le couloir à moitié nu.
7h03 : Têtard prépare son repas du midi à donner à la nounou.
7h04 : Je me saisis de l’asticot, et cette fois-ci, je m’applique pour ne pas revivre la même bataille que tout à l’heure : je lui parle et lui explique ce qu’il va se passer. « Mon bébé, je vais te poser pour pouvoir changer ton body qui est tout mouillé. Je vais t’en remettre un sec, tu seras tout bien après. Tiens, tu prends ta tenue propre ? » Et oui, voyez-vous, le secret c’est d’impliquer son enfant et de lui apprendre à participer aux soins. Ainsi, il se sent intégré dans la vie de famille, il gagne en autonomie et le change devient un réel moment de plaisir.
7h06 : Aaaaaaah putaaaaaaain ! « Robiiiiin, reviens, t’as qu’une manche !»
7h25 : Bébé équipé : body, pantalon, pull, chaussettes (2), chaussures (2). J’ai géré comme une chef !
7h26 : Olala, c’est fou, d’habitude, c’est l’heure à laquelle je me réveille ! Et là, il est déjà habillé, moi je suis déjà douchée, habillée, c’est génial ! Il n’y a plus qu’à attendre gentiment que ce soit l’heure de partir le déposer chez la nounou.
7h26 : Tiens du coup, c’est ma daronite aigüe qui va être contente : on va pouvoir ranger la salle de bain et la chambre.
7h44 : Olala, j’ai même le temps de me maquiller aussi !
7h45 : Allez, on commence par le teint.
7h50 : Tetard part au travail : « Bonne journée mon bébé ! Bonne journée ma chérie » Ooooooh, il agite la main pour dire au revoir à son papa, c’est si chou <3 <3
7h54 : Oh qu’il est chou ce bébé, à jouer et à s’occuper seul !
7h55 : « BwaaaAAAAAAAaaaaaaaa »
7h56 : « Ooooh, bah mon ange, comment tu es tombé ?! Mais non mais non, c’est rien regarde, tout va bien, c’est juste une petite bosse. Allez, ça va mon cœur, voilà. Je te repose et je te laisse jouer seul, d’accord ? »
7h57 : « Gnnnnnnnnn »
7h58 : Je jette un coup d’œil au lardon : le visage rouge, le regard concentré, on ne m’y trompera pas : « Tiens, toi tu fais caca ! Bon, je te changerai après. »
7h59 : Oh dis donc, je vais même tenter de mettre de l’eye liner aujourd’hui !
7h53 : Youhouuuu, mon premier œil est parfait !
7h54 : Allez, il est temps de faire ce deuxième œil, il est parfa… et meeeeerde.
7h55 : « Bah mon cœur, pourquoi tu essaies de me grimper dessus ? Tu veux pas grimper sur cet étendoir à linge bancal et retomber plutôt non ? Non ? »
7h56 : « Bon bon, oui, tu grognes, allez viens dans mes bras. Oh mais dis donc, tu pues, j’avais oublié ! Viens, on va dans ta chambre te changer ! »
7h57 : « Quoi, tu veux ce pot de (fausses) fleurs sur ton armoire ? Bon, okay, ça t’occupera les mains pendant que je te change. »
7h58 : « Ah bah tu vois, ça va vite si tu cherches pas à t’enfuir partout »
7h59 : « Oh ! Tiens, c’est quoi ce truc doré sur ta couche ? » Oh putain ! La punaise ! LA punaise ! Celle qui était tombée du mur à l’époque où, enceinte jusqu’au ventre, je faisais la déco de sa chambre. Je l’ai cherchée partout ! Cela fait donc un an qu’elle était tombée dans ce putain de pot de fleur Ikea ?! Merci l’univers de m’avoir fait la retrouver PAS dans sa bouche ni plantée dans sa peau, MERCI !
8h00 : « Hop, maintenant on remet le pantaLOON GNNNNN, non Robin, pas une 3ème fois, reste avec moi ! Tiens, prends le pot ? Tu veux jouer avec le pot ? Il est bien le pot hein ? Ooooh qu’il est beau le pot ! Robin GNNNN, reste là ! Robin arrête de te retourner !! »
8h11 : Bon, voilà, il est habillé, je suis habillée, son sac est prêt, on peut partir dans 5 minutes OUF J’AI SURVÉCU.
8h18 : Allez, en route pour chez la nounou !
8h22 : Zzzzzzzzz. Ben voyons. Petite main posée sur mon sein, joue écrasé contre mon torse : pas de doute, cet enfant s’est endormi en porte bébé à peine on a tourné au coin de la rue.
8h32 : Lardon déposé, en route pour le boulot.



9h22 : Je discute business et choses très professionnelles avec un collègue.
9h23 : Je reçois un message privé dudit collègue : Y a un truc qui me perturbe quand jte parle. C’est comme quand tu parles à qqun qui a une feuille de salade sur la dent. T’es très bien maquillée, ça te va bien, vraiment. Sauf que t’as une grosse tache sur la tempe :D
9h24 : J’essaye de me souvenir quand ça a pu arriver : ah oui, au moment où je me faisais escalader alors que je finissais mon trait d’eye liner.
9h25 : J’essaye de me souvenir quand j’ai nettoyé la grosse bavure : ah oui, jamais !

Bref, un lundi matin comme les autres.