C’est Noël dans quelques jours, l’occasion pour de vous parler d’une tradition danoise découverte grâce à ma sœur et son chéri danois. Elle est parfaite (la tradition, pas ma sœur) (pardon Gab, mais tu sais que personne n’est parfait) pour les retrouvailles entre amis, en famille ou même avec des collègues, quand on a envie de s’amuser, de s’échanger des cadeaux mais de ne pas y laisser le PNB d’un pays entier.

Le matériel nécessaire

  • des gens, sans limite de nombre
  • un ou plusieurs dés à 6 faces (disons un pour 4 personnes)

Chaque personne ramène deux ou trois petits cadeaux, en ne dépassant pas une limite de prix fixée au préalable (5 ou 10€ par exemple).

Le jeu

Phase 1 : Partage du butin

Chaque personne vient avec 2 ou 3 petits cadeaux (je propose des idées à la fin de l’article). On les pose tous au milieu de la table dans le pot commun, on reparti les dés autour de la table (peu importe à qui) et c’est parti pour la première manche !

Ceux qui ont un dé le lancent : si ils obtiennent un 6, ils peuvent prendre un cadeau de leur choix au milieu de la table et le poser devant eux. Sinon rien. Ils passent ensuite le dé à leur voisin de gauche qui tente sa chance : un lancer et un cadeau s’il obtient un 6. Ça doit se passer très vite : le ou les dés passent de main en main et les cadeaux se repartissent au fur et à mesure entre les participants. Quand le dernier cadeau du pot commun a trouvé un propriétaire, c’est l’heure de la phase 2 !

Phase 2 : Trafic de cadeaux

Un joueur met un timer à 10 ou 15 minutes puis le met hors de vue : personne ne doit savoir quand il va sonner. On recommence les lancers de dés avec de nouvelles règles :

  • Un 6 donne le droit de prendre n’importe quel cadeau à n’importe qui pour le poser devant soi
  • Un 5 donne le droit de prendre un cadeau à n’importe qui pour l’offrir à une autre personne

Et on continue jusqu’à ce que le timer sonne. Les cadeaux vont donc passer de main en main et les stratégies vont s’élaborer : certains miseront tout sur les petits cadeaux en pensant qu’on ne leur volera pas; d’autres iront toujours piocher chez la même personne; les Robin des bois ne feront que des 5 volant ainsi aux riches de cadeaux pour donner aux pauvres, etc. Et puis le timer sonne : c’est l’heure de découvrir sa récolte.

Phase 3 : Ouverture des cadeaux

C’est là qu’on réalise qu’on s’est battu pour une pomme, du pain de mie ou une clémentine et que le paquet qui ne payait pas de mine s’avéra en fait être une jolie plante ou une délicieuse tablette de chocolat noir Excellence à la fleur de sel (toi même, tu sais).

Quelques conseils pour bien rigoler à la fin :

  • Mixer les cadeaux à la con (le coussin péteur a gagné, juste devant les classiques préservatifs) avec des cadeaux jolis/utiles (bougies, pot de Nutella, tablette de chocolat, petits objets artisanaux, ustensiles de cuisine, etc)
  • Bien emballer les cadeaux, on ne doit pas savoir ce qui est à l’intérieur
  • Être créatif sur l’emballage : plus le paquet est intriguant, plus les gens vont se battre pour le garder !

Bref, une tradition qui fait passer un bon moment en famille ou entre amis !