J’oublie volontairement les restaurants exclusivement végétariens/végétaliens (ceux là sont facile à trouver) pour me concentrer sur ceux chez qui ont peut inviter nos amis et nos collègues viandards sans qu’ils ne prennent peur (je connais beaucoup de gens atteint de lachanophobie – la phobie des légumes – et j’ai un peu la flemme d’expliquer sans arrêt qu’être végétarien ne se limite pas à manger que des légumes).

Sans ordre particulier, mon estomac et moi même approuvons donc :

  • Yaafa : ce petit resto propose des falafels servi sur le pouce, juste à côté des Terreaux. Ça change agréablement des bagels d’en face, et l’ice tea maison à volonté est une tuerie par ces températures !
  • Boolywood Tandoor : j’ai eu un gros coup de cœur pour ce restaurant indien à Garibaldi ! Le maître des lieux est adorable et prend le temps d’expliquer l’origine et l’histoire de chaque plat. C’est comme ça que j’ai appris qu’en Inde, on ne mange pas seulement pour le plaisir comme en France, mais avant tout pour la santé. Depuis que j’ai appris que les épinards étaient anti-histaminiques, je ne mange plus que ça ! Bref, le buffet à volonté est entièrement végétarien, les naams au fromage à tomber et mon estomac sensible aux épices valide : c’est goûtu mais pas trop fort !
  • Chez Emma, à Vaise juste à côté du Pathé : techniquement, ce resto ne devrait pas être dans cette liste car Emma ne propose à la carte qu’une viande et un poisson le midi. Mais quand on voit que les légumes sont bios, des lentilles corail ou du boulgour toujours dans l’assiette du jour, on sent que ces ingrédients font part intégrale de la cuisine d’Emma. Résultat : quand on demande une assiette végétarienne, on a un véritable plat qui a du sens nutritionnellement et gustativement parlant (et pas juste un vrac d’un peu tout les légumes que le chef cuisto a pu trouver dans son frigo).
  • Trotekala : où l’on peut manger vite et sain à Monplaisir. Cocotte, tartes, salades, le concept permet de choisir soi-même la composition de son plat parmi pleins de produits frais. C’est super bon, et c’est super copieux et mille fois meilleur que le Subway de la rue.
  • Cosy corner, dans le Vieux Lyon : bon, ce resto propose tout juste le nombre de plats végétariens pour être acceptable sur ma liste (3, dont une salade de chèvre chaud si mes souvenirs sont bons) MAIS comme c’est le meilleur burger végétarien que j’ai mangé à Lyon, je l’accepte de bon coeur.
  • Gourmix : encore un restaurant sur le pouce sur la presqu’île. Mais celui là je l’aime tellement qu’on y a fêté nos 10 ans avec l’amoureux (les gastronomiques 3 étoiles, c’est tellement has been quand on peut manger des sandwichs en amoureux assis sur les quais). Gourmix propose une centaine de mini sandwichs différents dont une bonne trentaine sont végétariens. Ils sont délicieux et le service est super sympa. Ils en ont aussi ouvert un 2ème place Antonin Poncet !
  • Le Meza à Jean Macé : tout petit restaurant libanais qui ne paye vraiment pas de mine (la première fois que j’y suis allée, nous n’étions que 3). Mais une fois qu’on a entendu les premières blagues du propriétaire et gouté la cuisine de sa femme, on est conquis. Le menu découverte a sa déclinaison végétarienne qui n’a rien à envier à l’originale. Le taboulé y est toujours à tomber, le hummous fabuleux et la moussaka. Mon dieu la moussaka (au fromage du coup) ! Pour le retour à la maison, prévoir une balade digestive plutôt que le métro, parole de connaisseuse.

  • N’importe quel restaurant italien : que ce soit des pizzas, des pâtes ou des risottos, chez un italien il est facile de trouver des plats végétariens sans forcément tomber dans le tout fromage. Et puis c’est l’occasion de boire un spritz vénitien, ma boisson préférée. À Lyon, j’aime particulièrement les pizzas de chez Don Vito (Monplaisir) et les lasagnes de Little Italy (Bellecour).
  • N’importe quelle crêperie : un peu comme les italiens, une crêperie, c’est une valeur sure pour avoir un peu de choix. Côté cuisine bretonne, je suis plutôt public facile : La Blanche Hermine à Garibaldi, Belle Île à Bellecour, ou L’écho des Galets sur la presqu’île sont validés !
  • Et les brunchs ? J’ai toujours été bien accueillie partout où je suis allée. Le chef adapte parfois un peu la carte pour me proposer autre chose que du bacon grillé mais je finis toujours bien repue. Je valide donc entièrement The Monkey Club sur la presqu’île, l’Origo dans les pentes de la Croix Rousse ou le Live Station DIY (mon préféré je crois).

Et – c’est dommage mais c’est ainsi – je vais finir cet article sur la seule mauvaise expérience que j’ai eu à Lyon, j’ai nommé Notre Maison, bouchon dans le Vieux Lyon. Il est loin d’être le seul restaurant à ne proposer aucun plat végétarien à sa carte, mais le seul à qui je n’ai pas osé demander une alternative. Peut être que la mention La salade c’est pour les chèvres !!!!!! (jme comprends) sur sa carte y est pour quelque chose. Une amie plus courageuse que moi a osé poser la question qui fâche. On lui a servi à contre cœur une assiette de petits pois carottes qui lui aura coûté 18€. Sympa.

En tout cas, si vous avez d’autres bonnes adresses à me conseiller, ça m’intéresse !