L’après-midi a commencé par une séance maquillage : faux-cils et rouge à lèvre <3. Clémence était parfois un peu intimidée quand je montais debout sur le tabouret à la recherche d’un angle intéressant, mais moi, je prenais mon pied !

IMG_9910.jpg

D’ailleurs, tant qu’on y est, faisons un petit interlude maquillage. Clem m’a appris que, pour que le rouge à lèvre tienne bien, il vaut mieux d’abord mettre une couche de crayon (et pas juste dessiner le bord comme je faisais). En échange, je lui ai appris la meilleure manière d’enlever l’excédent de RAL (et ainsi éviter les traces sur les dents), c’est de sucer un doigt (la légende raconte que plus on le fait d’un air coquin et mieux ça marche).

IMG_9948.jpg

Mais revenons à notre séance. La petite pause clope sur la terrasse a un peu duré quand je me suis écriée «Oh mon dieu ! La lumière dans tes cheveux est trop belle !»

dIMG_0002.jpg

Retour ensuite dans le salon. Clémence doit finir de s’habiller. Bas, porte jarretelles, talons, collants… Ça aurait un bonheur pur à photographier si mon appartement n’avait pas été aussi sombre (et un peu mieux rangé aussi) !

dIMG_0088.jpg

Au moment de l’enfilage du corset, je découvre qu’en 2014, les corsets ne se serrent toujours pas tous seuls ! Heureusement, Jules, notre assistante, maîtrise le geste : le genou fermement posé dans le dos, et elle tire elle tire elle tire !

dIMG_0123.jpg

Voilà, Clémence est habillée au moment où ma playliste burlesque joue cette fabuleuse reprise de Tainted Love. Ça ne peut pas être un hasard. Mon doigt a alors par mégarde glissé sur le mode vidéo de mon 7D.… Du coup, j’ai envoyé ce teaser à Clem en attendant que je traite les photos !

Ça devait alors être la fin de la séance, mais on commençait à bien s’amuser !

« Hey, maintenant que tu es toute habillé (ou plutôt déshabillée), ça te dit pas de faire des photos dans ma chambre ? »

Et c’est comme ça que j’ai réussi à leurrer la belle Clémence à s’allonger dans mon lit (non chéri, ce n’est pas ce que tu crois !)

IMG_0193.jpg

dIMG_0172.jpg

IMG_0203.jpg

IMG_0207.jpg

dIMG_0217.jpg

IMG_0258.jpg

Et puis, l’heure du train de Jules approchait, mon amoureux avait bien envie d’être autorisé à nouveau dans notre antre, alors on s’est arrêté là. Clémence a enfilé sa robe à motifs cerises par dessus son corset et je l’ai accompagnée elle, sa tenue vintage et son sac de sport remplis de 23 paires de bas différentes, jusqu’à sa voiture ; sur le trajet de 4 minutes 30, on ne s’est fait accoster que par un seul mec (hashtag harcèlement de rue). C’était une belle après-midi !