13h59 : Je fais la belle en me recoiffant devant la caméra : sauter de 65m de hauteur ? Même pas peur !

Même pas peur

14:00 : Je monte la première marche de l’escabeau, pendant que les 2 encadrants attachent l’élastique à mon baudrier.

14:01 : Je monte les 2 dernières marches et j’avance pour que mes orteils dépassent légèrement.

14:02 : Les encadrants me donnent les consignes

– Lève le menton, et regarde droit devant toi.

Je regarde le vide.

– On compte jusqu’à 3 et tu sautes, okay ?
– 2 secondes, je regarde le paysage déjà !
– Allez, à 3, on y va ?

Je ne réponds pas, occupée à regarder le vide.

– Regarde droit devant toi !

Je regarde droit devant moi.
Non, finalement, rien y fait, mon regard est irrésistiblement attiré en bas.

– Allez, on y va : 1, 2, 3 !

fake_start.gif

14h03 : Je n’ai pas sauté. Et maintenant, mon cerveau est en marche et trouve pleins de raisons pour ne pas se jeter dans le vide ! S’en suit donc une longue tentative de négociation :

– Mais attends, si je saute, je vais pas me prendre le pont là ? (non)
– Non mais comment on saute, concrètement en fait ? (comme à la piscine)
– Qu’est ce qui se passe si je saute pas vraiment, mais genre, je fais juste tomber ? (ce sera juste moins joli)
– Et je peux pas sauter de juste en dessous là, du rebord du pont ? (ça ne changera pas grand chose)

14h04 : Les moniteurs ne perdent pas patience et pour la 35ème fois me conseillent de lever le menton et de regarder droit devant moi.

– Non mais ça fait peur quand même !
– Mais nooon !

14h05 : Allez, regarde droit devant et à 3 on saute.

– Je vais mourir !
– Mais nooon !

14h06 : Mes copines, elles par contre, commencent à s’impatienter. Alors pour accélérer les choses, elles décident de m’aider en comptant elles-mêmes.

UUUUUUUN
DEUUUUUUX
TROIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS

14:07 : JE SAAAAAAAUTE !

14h08 : Les hauts et les bas commencent à prendre fin. Je pense à respirer, et, tout sourire, j’offre un coucou à la caméra.

hello_cam.gif

14h10 : Je suis toujours accrochée par les pieds à 20m du sol et le temps commence à paraître long. Est-ce que c’est une habitude de laisser les gens poireauter la tête en bas ? C’est parce que j’ai mis un moment avant de me décider à sauter, c’est ça ? Ou alors, j’ai loupé une instruction, il faut que je me détache moi même ? Au bout de combien de temps on meurt, dans cette position ? Et on meurt de quoi : de faim ou de trop de sang dans le cerveau ? De toute façon, n’ayant rien d’autre à faire, j’attends…

waiting.gif

– Quand est-ce que je descends ?
– J’ai mal aux pieds
– Venez me chercheeeeer !

14h11 : Après 3 minutes d’attente, ça y est, ça bouge, quelqu’un me descend, enfin !!

14h12 : Je touche la terre ferme !

14h13 : Le gentil monsieur d’en bas détache l’élastique de mes pieds.

14h16 : Je remonte victorieuse sur le pont, où mes amies m’attendent. J’ai survécu !!

victory.gif

Bref, voilà comment mes copines ont interprété le message Pour mon EVJF, pitié, pas de hammam, atelier maquillage ou autre truc du genre !