Vendredi, je suis arrivée au bureau à 7h32 (du matin, oui oui). Improbable me direz vous, mais j’avais 2 bonnes raisons. D’abord, parce que c’est à l’heure à laquelle 2 de mes collègues arrivent, et que j’avais des questions à leur poser, et puis surtout parce que je comptais partir en week-end un peu en avance. J’avais des choses plus intéressantes à faire que travaillez voyez-vous. Passer l’aprem avec Skap par exemple.

En fait, à 11h45, je tenais plus, j’avais déjà remballé toutes mes affaires. J’ai tourné dans le bureau pendant 1/4 d’heures et à midi, hop j’ai filé. Bon, après, j’ai attendu que la messine et son GPS me trouve. J’avais donné le nom de la bonne rue, mais pas le bon nom de la ville (non mais vous le saviez vous, que la “frontière” entre Vandoeuvre et Villers passait exactement au milieu de la fac, que par conséquent la BU n’est pas dans la même ville que le batiment Elie Cartan, et que l’atrium est à cheval sur 2 villes…)

Bref, je vous passe les détails sur mes dons de co-pilotage. Il faut juste savoir qu’il faisait très beau, que les pavés de la place Stan ça éblouit, et qu’il semblerait que ladite place soit devenu le lieu de rendez vous des techtonik-men (and women).

place stan

place stan

place stan

place stan

Skap m’a fait promettre de ne pas publier de photos d’elles, mais comme je suis vile, cruelle et machiavélique, en voici une autre. Parce que je la déteste depuis qu’elle a bouleversé tous mes points de repères:
Moi qui ai toujours été pro-canon, anti-nikon, voilà que je trouve la prise en main du Nikon bien plus agréable pour mes petites mains. La molette du 350D est galère a tourner comparé à celle du D50. Il faudrait que je teste le 400d quand même, au cas ou.
Moi qui ai toujours adoré le 50mm, voilà que je trouve le grand angle totalement fun, voir indispensable.

Bref, cette aprem avec Skapounette m’a toute chamboulée!