Tout à l'heure, juste après avoir détruit le noyau de Linux de mon chéri (mes talents en informatique me surprendront toujours), je me suis allongée contre lui, et il était si follement beau là, de profil avec le soleil derrière lui que j'aurais voulu immortaliser ça. Alors, je suis partie acheter l'unique accessoire qui me sépare de mon nouvel appareil photo: une vulgaire pile (2rc5). Je suis arrivée au magasin et là le vendeur aux cheveux long que j'aime bien m'a annoncé que ladite pile coutait 17 euros 90. Alors là, je l'ai trouvé super moins sympa et mon billet de 10 euros et moi, on s'est rentré. J'ai retrouvé mon homme dans l'appart toujours en caleçon (il faisait chaud), et alors j'ai pensé: l'avantage certain de l'argentique, c'est que je pourrais le prendre en photo, et qu'il ne pourra pas effacer la photo de la mémoire de l'appareil. D'ailleurs, il ne saura même pas si la photo sera réussi (moi non plus d'ailleurs). L'inventeur de l'argentique est machiavélique et/ou génial. Je suis très fatiguée ces temps ci. Mais les vacances, c'était bien. Il était le roi, moi la reine.

(oui et pour les credits, c'est ici pour les brushes)