Hier soir, j'étais déchainé. Ils avaient jamais vu ça, et moi non plus. Je leur sortait un full sur un full, des brelans à tout va mais toujours sur la river, une quinte sur le tapis de Daniel, des couleurs, entre d'autres brelans et d'autres fulls. Par contre, j'ai pas eu une paire. Mais au final, je les ai tous écrasé un par un. Mon chéri a été le dernier a me résister mais sa raclée n'en fut que plus douloureuse. D'accord j'avais une chance insolente. Mais ils avaient beau critiquer mon jeu, il suffisait de regarder ou étaient les sous pour comprendre qu'elle est la meilleure technique de jeux.

Bref, je voudrais dédier cette victoire écrasante à mon papa, ma maman sans qui je ne serais pas là ici... Et puis à la table de poker de Daniel aussi. Parce qu'on y est bien, il faut le dire. Nos bras se reposent comme sur des petits nuages de cuirs, les jetons et les cartes glissent divinement bien sur le tapis, et les chaises sont très confortables. Et je dédie cette victoire aussi aux garçons qui m'ont payés tout le temps alors qu'ils savaient pertinemment qu'ils allaient perdre.

(maintenant, reste plus qu'a attendre les commentaires de mauvaise foi des garçons :yay: )